Veradoclub France
27 Mars 2023 15:34:50 *
avatar Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Note de SECURITE GENERALE : NE FAITES JAMAIS LE PLEIN D'ESSENCE DE VOS BIDONS DANS LE COFFRE ! => LIRE ICI
 
   Forum   Aide Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Rajout d'une bouée en surface sur la ligne de mouillage  (Lu 1105 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Robalo
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2044

avatar

Posteur à 35%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« le: 10 Mars 2023 19:47:04 »

L'intérêt du bout c'est d'apporter à la ligne de mouillage l'élasticité que n'a pas la chaîne. Ca permet d'amortir les à-coups au mouillage.

Le rajout d'une bouée en surface sur la ligne de mouillage augmente fortement l'élasticité. Il faut bien sur que la bouée ne soit pas à la verticale de l'ancre, ni trop près du bateau.
« Dernière édition: 13 Mars 2023 01:07:48 par toby64 » Journalisée

Michel
Robalo 2120, Mercury 3.6L 225CV
Kalango
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
En ligne En ligne

Messages: 4320


Eric
Posteur à 36%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #1 le: 10 Mars 2023 20:17:35 »

Le rajout d'une bouée en surface sur la ligne de mouillage augmente fortement l'élasticité. Il faut bien sur que la bouée ne soit pas à la verticale de l'ancre, ni trop près du bateau.

Tu la mets comment ?
« Dernière édition: 13 Mars 2023 01:08:08 par toby64 » Journalisée

Eric
Robalo
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2044

avatar

Posteur à 35%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« Répondre #2 le: 10 Mars 2023 21:40:36 »

Comme cela:



Au départ, c'est pour éloigner le mouillage du bateau pour éviter que les poissons n'aillent s'entortiller dedans, puis je me suis aperçu par mauvais temps  que cela tenait beaucoup mieux.

Quand il y a des rafales ou des coups de houle, la bouée s'enfonce, cela fait "ressort".
« Dernière édition: 13 Mars 2023 01:08:30 par toby64 » Journalisée

Michel
Robalo 2120, Mercury 3.6L 225CV
Kalango
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
En ligne En ligne

Messages: 4320


Eric
Posteur à 36%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #3 le: 11 Mars 2023 00:10:42 »

Comme cela:



Au départ, c'est pour éloigner le mouillage du bateau pour éviter que les poissons n'aillent s'entortiller dedans, puis je me suis aperçu par mauvais temps  que cela tenait beaucoup mieux.

Quand il y a des rafales ou des coups de houle, la bouée s'enfonce, cela fait "ressort".

Je veux bien croire que la bouée fasse parachute quand ça tire. Du coup ça va faire comme s’il y avait moins de vent plus longtemps.
par contre le moment où l’ancre va décrocher arrivera plus tôt. D’une part parce que a une longueur efficace plus courte. D’autre part tirer verticalement sur la chaîne va augmenter l’angle au fond. L.ancre ne travaille alors plus horizontalement. Elle est moins efficace et finira par déraper.

Mais c’est pas idiot de jour quand tu peux surveiller ce qui se passe. Je ne le ferais pas de nuit près des cailloux.
« Dernière édition: 13 Mars 2023 01:08:49 par toby64 » Journalisée

Eric
Robalo
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2044

avatar

Posteur à 35%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« Répondre #4 le: 11 Mars 2023 00:45:31 »

Une longueur efficace plus courte; non, au contraire, à condition bien sur de positionner comme je l'ai dit la bouée suffisamment loin de l'ancre, et  de mouiller plus de longueur de bout.


Et l'ancre ne décrochera pas plus tôt, ce n'est pas l'ancre qui se soulève, mais la bouée qui s'enfonce (il ne faut bien sur pas mettre une bouée de 200l....)

Cela permet d'avoir plus de longueur de mouillage, beaucoup plus d'élasticité,  en conservant un cercle d'évitement plus réduit.
« Dernière édition: 13 Mars 2023 01:09:37 par toby64 » Journalisée

Michel
Robalo 2120, Mercury 3.6L 225CV
Kalango
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
En ligne En ligne

Messages: 4320


Eric
Posteur à 36%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #5 le: 13 Mars 2023 00:27:23 »

Une longueur efficace plus courte; non, au contraire, à condition bien sur de positionner comme je l'ai dit la bouée suffisamment loin de l'ancre, et  de mouiller plus de longueur de bout.


Et l'ancre ne décrochera pas plus tôt, ce n'est pas l'ancre qui se soulève, mais la bouée qui s'enfonce (il ne faut bien sur pas mettre une bouée de 200l....)

Cela permet d'avoir plus de longueur de mouillage, beaucoup plus d'élasticité,  en conservant un cercle d'évitement plus réduit.


Toutes choses étant égales par ailleurs...

Le seul avantage de ton dispositif, c'est que lorsque vient la bourrasque ou la vague, sous la traction, la bouée s'enfonce plus ou moins, et exerce une force qui s'oppose un peu à l'action du vent ou de la vague. La tension horizontale restant constant sur toute la chaîne,  moins de tension sur la chaîne, c'est moins de traction sur l'ancre, et ça c'est bien.

Mais arrive le moment où, le bateau ralentissant, la bouée reprend une position à la verticale de son attache sur la chaîne. Et là ce n'est plus la même chose. Tu as un bateau qui tire sur le point d'attache de la bouée avec la force de la bourrasque, la bouée qui soulève la chaîne (je ne dis pas qu'elle soulève l'ancre, elle tire verticalement sur la chaîne). Et par la magie des mathématiques et des équations différentielles de ma jeunesse, à l'autre bout de la chaîne, à la jonction de l'ancre, l'angle de tire augmente. Et ça c'est pas bon. Car l'angle de tire qui augmente, c'est une ancre qui risque de se décrocher.

Pour retarder le dérapage, on recommande plutôt de descendre une bouée en plomb ;-) le long de la chaîne et également rallonger celle-ci, pas comme dans ton montage la raccourcir et mettre une gueuse en mousse.

Donc risque de dérapage augmenté, mais meilleur confort. C'est pour ça que je pense que c'est bien adapté à une partie de pêche, ou un apéro avec un vent soutenu, mais pas à un mouillage de nuit.
« Dernière édition: 13 Mars 2023 01:09:18 par toby64 » Journalisée

Eric
toby64
@5/.
groupe reflexion futur
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11108


Thierry,
Posteur à 44%


Chrome 111.0.0.0
Linux

« Répondre #6 le: 13 Mars 2023 00:50:48 »

Bonsoir,
J'ai pris l'initiative de séparer de mon sujet , les posts très intéressants sur le mouillage qui va permettre plus de réactions .
« Dernière édition: 13 Mars 2023 01:07:19 par toby64 » Journalisée

Thierry . 

Zodiac Yachtline 3,4m Yamaha f30    /   voilier ELAN 333 Volvo md2030
Dept 64 et 34 ( Marseillan ) ...
Robalo
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2044

avatar

Posteur à 35%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« Répondre #7 le: 13 Mars 2023 03:02:19 »

Je précise les caractéristiques de mon mouillage:
Ancre de 10 kg
25 m de chaine de 6 mm
100m de bout avant la bouée, puis  rallonge de 50 m

Citation
Le seul avantage de ton dispositif, c'est que lorsque vient la bourrasque ou la vague, sous la traction, la bouée s'enfonce plus ou moins, et exerce une force qui s'oppose un peu à l'action du vent ou de la vague. La tension horizontale restant constant sur toute la chaîne,  moins de tension sur la chaîne, c'est moins de traction sur l'ancre, et ça c'est bien.
Oui, il faut rajouter le déplacement du bateau qui diminue la tension sur le mouillage.

Citation
Mais arrive le moment où, le bateau ralentissant, la bouée reprend une position à la verticale de son attache sur la chaîne. Et là ce n'est plus la même chose
Si le bateau revient vers le mouillage et que la bouée remonte en surface, c'est que le coup de vent, ou la vague plus grosse que les autres, est passé, et la force qui s'exerce sur le mouillage a diminué, le risque de décrochage est écarté.
Bien sur, si on est dans du vent de 30 nœuds constant, le mouillage finira par décrocher.....bouée, ou pas (un poil plus tard, mais la différence d'angle de tire du à la poussée verticale de la bouée de 50 kg ne fera pas une grande différence par rapports aux plusieurs centaines de kilos qui s'exerceront sur la ligne de mouillage).

J'ai retrouvé des photos pour illustrer, mouillage au large de Planier, par 50 m de fond, 25m de bout (à peu près) entre le bateau et la bouée.


Les photos rendent toujours mal l'état de la mer, mais l'on voit que "ça boulègue"


Une vague un peu plus grosse arrive.


Elle vient de passer, l'avant du bateau a commencé à se baisser, on voit le mouillage détendu car l'avant du bateau redescend plus vite que ce que la bouée "retourne" vers l'ancre.
Par expérience, avec ce temps et la même longueur de mouillage, le bateau n'aurait pas tenu.
En, prime  Sourire, ma part de la pêche de ce jour:


L'inconvénient en mouillage "en crique" est que le bout reste en surface entre le bateau et la bouée, et qu'il peut y avoir un étourdi qui passe entre les deux....Cela m'est arrivé deux fois en pêche....

Expérience à faire: mettre un masque et observer la différence de comportement avec / sans bouée au passage d'un sillage par exemple, ou un jour ou ça souffle.
Journalisée

Michel
Robalo 2120, Mercury 3.6L 225CV
toby64
@5/.
groupe reflexion futur
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11108


Thierry,
Posteur à 44%


Chrome 111.0.0.0
Linux

« Répondre #8 le: 13 Mars 2023 08:51:19 »

Très intéressant 👍

L'inconvénient en mouillage "en crique" est que le bout reste en surface entre le bateau et la bouée, et qu'il peut y avoir un étourdi qui passe entre les deux....Cela m'est arrivé deux fois en pêche....

Expérience à faire: mettre un masque et observer la différence de comportement avec / sans bouée au passage d'un sillage par exemple, ou un jour ou ça souffle.


Expérience a faire : mettre un fusil posé sur la proue du bateau pour observer la différence de comportement des types qui passe a fond entre la bouée et toi ! Sourire
C'est un des trucs les plus chiants de notre loisir ! Sourire
Journalisée

Thierry . 

Zodiac Yachtline 3,4m Yamaha f30    /   voilier ELAN 333 Volvo md2030
Dept 64 et 34 ( Marseillan ) ...
Kalango
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
En ligne En ligne

Messages: 4320


Eric
Posteur à 36%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #9 le: 13 Mars 2023 11:34:33 »

Entendons-nous bien, je ne dis pas que ce dispositif est idiot. Au contraire !
J'essaie seulement de comprendre et d'expliquer pourquoi c'est bien...

Je précise les caractéristiques de mon mouillage:
Ancre de 10 kg
25 m de chaine de 6 mm
100m de bout avant la bouée, puis  rallonge de 50 m

Tu as donc un mouillage de 25 m de chaîne de 6 et 100 m de bout. Les 50 m supplémentaires n'apportent que de l'élasticité entre ton mouillage et le bateau. Ils vont absorber les perturbations qui ne durent pas longtemps. Si elles durent plus longtemps, ton bout va se tendre (comme on le voit sur les photos) et toute la pression hydro et aéro sur le bateau vont se retrouver au niveau du mouillage.

Oui, il faut rajouter le déplacement du bateau qui diminue la tension sur le mouillage.

Je ne comprends pas bien ce que tu entends par là.

D'où vient la tension qu'exerce le mouillage ? A l'origine, du poids de la chaîne uniquement (je simplifie le raisonnement à un mouillage constitué uniquement de chaîne, mais on étendra le raisonnement à un mouillage mixte). 

Si je prends une grosse chaîne, du 14 par exemple, et que je la pose au sol, quand je lève un bout, je ne porte que un mètre de chaîne, c'est à dire le poids du morceau de chaîne vertical.

Si j'avance d'un mètre vers la chaîne, je peux lever les bras au-dessus de la tête pour porter le poids des deux mètres de chaîne verticaux.

Mais si je fais la même chose sans avancer d'un mètre, je vais sans doute réussir à lever la chaîne, mais celle-ci ne sera plus verticale. L'effort que je devrais produire ne sera plus uniquement vertical. Il va s'effectuer dans la direction qu'aura pris la chaîne au bout de mes bras. Donc en plus du poids des deux mètres de chaîne que je dois toujours porter, apparaît une composante horizontale qui me tire vers l'autre bout de la chaîne.
 
Dans le cas du bateau, Archimède s'occupe de la composante verticale (faudra juste veiller à ne pas lui balancer un chaîne de cargo non plus...) et ne restera sensible que la composante horizontale.

En l'absence de courant et de vent, le bateau viendra se placer de manière à ce que la chaine descende à pic jusqu'au fond dans une position d'équilibre stable.

Si le vent souffle un peu, le fardage va générer une force qui va éloigner le bateau de l'ancre jusqu'au moment où la position du bout de la chaîne génèrera une tension qui équilibrera cette force aérodynamique.

Si la force aérodynamique faiblit, le bateau va revenir vers l'ancre jusqu'à ce que les deux forces s'équilibrent.

Donc avec un mouillage donné, la tension sur le mouillage ne dépend que de la position du bateau.

C'est là où ton dispositif est un peu différent et est efficace. Car en reculant rapidement dans une bourrasque par exemple, bien sûr le bateau va reculer, entraînant la bouée avec lui. La bouée va freiner, plus exactement, elle va exercer une force opposée à la tension exercée par le bateau. Cette force est proportionnelle à la vitesse de la bouée.

Sauf qu'à un moment, le bateau va ralentir. Du coup la force de la bouée va diminuer aussi, mais la force aérodynamique restant la même, on va retrouver cette force intégralement sur le mouillage.

S'il s'agit uniquement d'une rafale de quelques secondes, ton dispositif aura absorbé le pic de tension. pas si elle est plus longue.


Si le bateau revient vers le mouillage et que la bouée remonte en surface, c'est que le coup de vent, ou la vague plus grosse que les autres, est passé, et la force qui s'exerce sur le mouillage a diminué, le risque de décrochage est écarté.
[\quote]

Non, c'est que le bateau recule moins vite, et que la  traction sur le mouillage augmente.

mais la différence d'angle de tire du à la poussée verticale de la bouée de 50 kg ne fera pas une grande différence par rapports aux plusieurs centaines de kilos qui s'exerceront sur la ligne de mouillage
[\quote]

Tu confonds composante horizontale et composante verticale.

Ca va dépendre du montage, et dans ton cas avec la majeure partie du mouillage en cordage il n'y a pas vraiment de problème :  tu ne vas pas faire flotter ton ancre...

Mais si une chaîne est allégée, pour équilibrer une même force horizontale, plus la chaîne va avoir tendance à se mettre à l'horizontale, en haut, mais en bas, ça va être le contraire, plus la verge de l'ancre va se relever.

C'est pour cela qu'on gueuse les mouillages pour en améliorer la tenue, en comptant sur l'effet contraire.
Journalisée

Eric
ski wake
Administrateur
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15941


Michel
Posteur à 48%


Chrome 110.0.0.0
Linux

« Répondre #10 le: 13 Mars 2023 13:16:16 »

Je n'ai AUCUNE compétence dans le domaine de la physique
( dans mon collège, les cours de physique et chimie ont été remplacés par des cours de technologie  Clin d'oeil, ... sauf qu'en 2 ans , on n' a jamais vu de prof de techno ....  Indécis )


et si , en fonction de mon "expérience" dans le domaine du mouillage sur ancre ... je trouve l'idée de la bouée "intéressante"  et somme toute assez facile à mettre en oeuvre ...

je me demande si nous n'arriverions pas à un système équivalent basé, non plus sur le FLOTTABILITé, mais à l'inverse sur la "PESANTEUR" avec un  poids qui coulisserait vers le bas de l' aussière d'ancre ,
en fonction de la longueur de la "laisse" dont l' extrémité serait accrochée à l' étrave du bateau ...

Disons qu'en gros, ainsi on augmenterait artificiellement le poids de la chaine ( mais en UN SEUL POINT ,  
contrairement à une chaîne d'un diamètre supérieur qui entraînerait donc un effet de poids supplémentaire sur TOUTE LA LONGUEUR de la chaine utilisée  .

Selon moi, ce poids sur la chaine aurait
- évidemment un effet "amortisseur" lors des mouvements verticaux de l'étrave lors d'un phénomène de tangage en cas de mouillage "agité"
- surtout comme effet de "plus horizontaliser" la force exercée en traction sur l'ancre , ce qui limitera d'autant les risques de décrochage
- enfin comme avantage d'offrir la possibilité d'utiliser une chaine d'un diamètre ( et d'un poids ) moins élevé...  

  
Journalisée

La passion du nautisme à ce point, c' est du vice Sourire , mais j' assume Sourire Sourire !
J' aime autant la plaisance à Voile qu'au Moteur ... ; les plaisirs sont différents !

"La Vie est trop courte, alors autant voyager en 1ère classe !" ( Philippe NOIRET )
Robalo
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2044

avatar

Posteur à 35%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« Répondre #11 le: 13 Mars 2023 13:47:06 »

Citation de: Robalo
Oui, il faut rajouter le déplacement du bateau qui diminue la tension sur le mouillage
Je ne comprends pas bien ce que tu entends par là.


Si le mouillage est tendu, lors du passage de la vague qui soulève le bateau, ou de la rafale de vent, l'intégralité des forces s'exerce sur le mouillage, d'abord la chaine va se soulever, puis l'ancre décrocher si cela tire trop fort.

Si le bout du mouillage forme un angle du fait de la présence de la bouée, avec l'augmentation de la force exercée, l'angle va s'ouvrir, le bateau va reculer, et une partie de l'énergie va d'abord être absorbée par la force nécessaire pour déplacer le volume immergé de la coque.

On le voit bien quand l'on met le mouillage en place, le bateau recule d'abord en travers au vent, il n'y a pas de force exercée sur le mouillage. Ce n'est que quand le bateau s'arrête de reculer que le mouillage se tend, et que le bateau se met dans l'axe du mouillage.

Citation de: Kalango
S'il s'agit uniquement d'une rafale de quelques secondes, ton dispositif aura absorbé le pic de tension. pas si elle est plus longue.
Bien sur, mais sur mon secteur, avec le mistral, on peut avoir des rafales à plus du double de la vitesse du vent moyen, mais cela ne dure jamais très longtemps.
Sans la bouée, je décroche sur la rafale, avec je tiens.
« Dernière édition: 13 Mars 2023 14:12:24 par Sharky » Journalisée

Michel
Robalo 2120, Mercury 3.6L 225CV
Kalango
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
En ligne En ligne

Messages: 4320


Eric
Posteur à 36%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #12 le: 13 Mars 2023 15:59:11 »


Si le mouillage est tendu, lors du passage de la vague qui soulève le bateau, ou de la rafale de vent, l'intégralité des forces s'exerce sur le mouillage, d'abord la chaine va se soulever, puis l'ancre décrocher si cela tire trop fort.


Ça arrive en fait bien avant que la ligne de mouillage ne soit tendue (si tendu veut dire en ligne droite). Ça arrive dès que la chaîne ne frotte plus sur le fond. Avant que ça n'arrive, une partie de la traction est compensée par les frottements solides de la chaîne sur le fond.

Si le bout du mouillage forme un angle du fait de la présence de la bouée, avec l'augmentation de la force exercée, l'angle va s'ouvrir, le bateau va reculer, et une partie de l'énergie va d'abord être absorbée par la force nécessaire pour déplacer le volume immergé de la coque.

c'est vrai que j'aurais pu être plus rigoureux et parler de la force de frottement fluide de la carène. Mais premièrement elle n'influe que sur le temps pour atteindre la position d'équilibre, deuxièmement on peut puisque la vitesse n'est pas démentielle la considérer constante et la prendre en compte dans la force aéro/hydrodynamique, et enfin, bouée ou pas bouée, c'est un peu la même.


On le voit bien quand l'on met le mouillage en place, le bateau recule d'abord en travers au vent, il n'y a pas de force exercée sur le mouillage. Ce n'est que quand le bateau s'arrête de reculer que le mouillage se tend, et que le bateau se met dans l'axe du mouillage.

Ouf ! on est d'accord Très souriant

Bien sûr, mais sur mon secteur, avec le mistral, on peut avoir des rafales à plus du double de la vitesse du vent moyen, mais cela ne dure jamais très longtemps.
Sans la bouée, je décroche sur la rafale, avec je tiens.

Essaie sans la bouée mais en gardant ta rallonge, tu tiendras aussi bien, et sûrement mieux mais ça sera moins confortable...
Journalisée

Eric
Robalo
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2044

avatar

Posteur à 35%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« Répondre #13 le: 13 Mars 2023 16:21:58 »

L'essai est déjà fait.......ça tient moins bien sans la bouée qu'avec; même avec la même longueur dehors.

Citation de:  Kalango
elle n'influe que sur le temps pour atteindre la position d'équilibre
C'est ce laps de temps justement, qui permet de laisser passer  la rafale sans que l'augmentation de la tension fasse décrocher le mouillage.

Citation de:  Kalango
bouée ou pas bouée, c'est un peu la même

S'il n'y a pas la bouée, elle s'exerce très peu, car le bateau ne recule quasiment pas, avec la bouée, le bateau recule beaucoup plus, la poussée du vent ou des vagues est absorbée par le déplacement de la coque beaucoup plus longtemps, suffisamment pour que la rafale passe sans que l'ancre décroche.

Journalisée

Michel
Robalo 2120, Mercury 3.6L 225CV
Kalango
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
En ligne En ligne

Messages: 4320


Eric
Posteur à 36%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #14 le: 13 Mars 2023 16:37:34 »

Tu as sans doute raison. Je suis resté à un niveau basique de physique. Je n'ai pas dû aborder les notions que tu développes. Je vais me documenter.
Journalisée

Eric
Pier Ildut
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2126


Pierre
Posteur à 33%


Firefox 111.0
Win 64

« Répondre #15 le: 13 Mars 2023 18:32:15 »


- La pratique c'est quand ça marche mais que l'on ne sait pas pourquoi
- La théorie c'est quand ça ne marche pas mais que l'on sait pourquoi.

Mais il y a  parfois un harmonieux mélange de théorie et de pratique : çà ne marche pas et on ne sait pas pourquoi.... Tire la langue


Journalisée

MF 755. DF200.
toby64
@5/.
groupe reflexion futur
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11108


Thierry,
Posteur à 44%


Chrome 111.0.0.0
Linux

« Répondre #16 le: 13 Mars 2023 19:56:46 »

Allez, pour améliorer le système, que diriez vous de mettre un poids entre le bateau et la bouée ?
Ça devrait amortir mieux non ?

Eric, tu nous écris l'equation ? Sourire
Journalisée

Thierry . 

Zodiac Yachtline 3,4m Yamaha f30    /   voilier ELAN 333 Volvo md2030
Dept 64 et 34 ( Marseillan ) ...
Robalo
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2044

avatar

Posteur à 35%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« Répondre #17 le: 13 Mars 2023 20:39:45 »

C'est une idée, de plus cela limite le risque de voir un bateau se prendre dedans.
Journalisée

Michel
Robalo 2120, Mercury 3.6L 225CV
wene 38 66
Site de Wene 38 66
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1203


René
Posteur à 30%


Chrome 106.0.5249.126
Linux

WWW
« Répondre #18 le: 14 Mars 2023 15:09:19 »

Ce que j avais fait sur Keta:


J'ai utilisé une  bouée de mouillage pour les bivouacs....
et ça presente beaucoup d'avantage finalement quand on mouille dans plus de 4 metres.

remettre une ancre qui se couche, déplacer une ancre, désenraguer une ancre bloquée...etc

aussi j'ai bidouillé qque chose de pratique et pas cher, qui s'adapte automatiquement à la profondeur.

Un bout d'une douzaine de metres...de diametre 5mm c'est bien suffisant

trois flotteurs de filet de pêche, et un mousqueton


le truc c'est d'avoir deux flotteurs d'un coté et un seul de l'autre des extrémités du bout...
pour faire un montage coulissant avec un flotteur noyé.


le montage en image:

confection du flotteur flottant et réserve de bout:


on relie deux flotteurs avec un petit bout en confectionnant une boucle de chaque coté,
pour pouvoir le choper avec la gaffe,
on attache l'extrémité du bout avec un nœud de cabestan au milieu des deux flotteurs
et ça fait une bobine pour enrouler le bout de réserve.


avec 12 metres de bout, on peut donc exploiter de 2 à 12 metres de fond quasiment!

il suffit de libérer suffisamment de longueur avant de mettre à l'eau
et de faire un nœud pour éviter que ça n'en déroule plus





c'est un montage coulissant, un petit flotteur coulé va consommer tout le mou et mettre l'autre flotteur à l'aplomb





c'est attaché à l'ancre par un mousqueton sur l'anneau d'orin, vite mis , vite enlevé!




le montage  en place!








Z"avez compris???

:0003: :0003:


pour la mise à l'eau, j'accroche le mousqueton et j'envoie l'ancre...ça se débrouille tout seul!
Journalisée

avec le temps, les passions s'estompent, et les avis changent.





René
nicorio
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 533


Posteur à 23%


Firefox 111.0
Mac OS

« Répondre #19 le: 14 Mars 2023 17:01:42 »

pas bête!
je le note ;-)
Journalisée

a+
Nico
dadaben
Membre Senior
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 207

avatar

Posteur à 22%


Chrome 111.0.0.0
Win 64

« Répondre #20 le: 16 Mars 2023 21:43:05 »

Une technique pour éviter d'avoir à mettre un orin quand je pêche dans dans endroits ou ya de la caillasse, du courant ou autre chose qui puisse faire enraguer l'ancre, j'attache la chaine de l'ancre par l'anneau d'orin je fais remonter la chaine jusqu'à l'anneau d'attache et je fixe la chaine avec un fusible plus ou moins costaud.
Quand t'es enragué tu tire le fusible saute et tu remontes ton ancre facilement comme avec un orin.
Généralement je mets un bout de fil de cuivre en fusible.

L'orin c'est bien mais tu as vite fait de tout emmeler je trouve, surtout quand ya du courant ou vent et que le bateau tourne.
Journalisée
California
Modérateur Global
Membre Héroïque
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9049


Posteur à 37%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #21 le: 17 Mars 2023 08:50:27 »

cool René ce montage!
Journalisée

Denis
Princess Riviera 286(1991) 2x220 4,3 MPI, bravo3 2014
Jean luc 24
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1391


Activ open 675
Posteur à 31%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #22 le: 17 Mars 2023 09:35:17 »

Merci pour cette astuce .
Journalisée

Jean luc
toby64
@5/.
groupe reflexion futur
Membre Héroïque
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11108


Thierry,
Posteur à 44%


Chrome 111.0.0.0
Linux

« Répondre #23 le: 17 Mars 2023 10:26:51 »

Je viens de comprendre ! Sourire
C'est pas bête du tout !

Reste à rendre automatique le déroulement du bout de 5 Sourire
Journalisée

Thierry . 

Zodiac Yachtline 3,4m Yamaha f30    /   voilier ELAN 333 Volvo md2030
Dept 64 et 34 ( Marseillan ) ...
Kalango
CLUB DES DETENDUS DU PARE-BATTAGE
Membre Héroïque
*
En ligne En ligne

Messages: 4320


Eric
Posteur à 36%


Safari 0.8.2
Mac OS

« Répondre #24 le: 17 Mars 2023 15:04:11 »

… avec un gps et baromètre pour compenser la marée, un accéléromètre pour les vagues. On peut même imaginer un balourd au bout d’un ressort translatant dans une bobine pour alimenter le tout. cerise sur le gâteau : en étant certain que la bouée reste à la verticale de l’ancre, on rajoute un klaxon des que ça dérape.

yapuka attendre que le chef rouvre sa boutique, et on fait fortune  Très souriant
Journalisée

Eric
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Ce forum protège les données personnelles en interdisant le référencement et la diffusion de ceux-ci. Ce forum protège les droits d'auteur en permettant à� tout moment à� un membre de signaler un contenu illicite auprès de l'hébergeur de fichier. Ce forum requiert d'avoir l'age minimum de 18 ans  XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.14 secondes avec 33 requêtes. Google a visité dernièrement cette page Hier à 18:37:13
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit
Basé sur: SMF © Simple Machines LLC
   copyright Veradoclubfrance   Cnil: FORUM DISPENSE DE DECLARATION CNIL      
PR:0 PageRank #0 Plus haut que 10
  
Créer son Forum ~ Abus ~ © smfgratuit